SKIP TO CONTENT
L’Hypercar de course PEUGEOT 9X8 fera son entrée en piste le 10 juillet en Italie !
Vous souhaitez recevoir tous nos articles ?
Inscrivez-vous

HYPERCAR PEUGEOT 9X8

ENTRÉE EN PISTE LE 10 JUILLET EN ITALIE !

Vous souhaitez recevoir tous nos articles ? Inscrivez-vous
Le 24 mai 2022
8 minutes de lecture

La voici ! L’Hypercar de course PEUGEOT 9X8 fera son entrée en piste le 10 juillet en Italie !

Le 24 mai 2022
8 minutes de lecture
Onze mois après la présentation de sa maquette, la PEUGEOT 9X8 a été révélée dans sa version finale, et avec sa livrée définitive. Verdict : elle est toujours aussi belle, et toujours aussi différente de ses concurrentes ! Depuis Décembre et sous des camouflages divers, elle a enduré 10 000 km de tests sur plusieurs pistes d’Europe. 10 000 km, c’est beaucoup, pour une voiture de course !
 
Encore quelques séances d’essais, et l’Hypercar hybride de PEUGEOT  sera prête à affronter la course. Elle fera ses premiers tours en compétition le 10 juillet 2022 à Monza (Italie), à l’occasion de la 4e manche du Championnat du Monde d’Endurance 2022 de la FIA (WEC). Le team PEUGEOT TotalEnergies a choisi ce temple de la vitesse pour démontrer et valider les compétences hors normes de la 9X8.
 
 

LA COMPÉTITION COMME LABORATOIRE TECHNOLOGIQUE 

Que de chemin parcouru pour cette auto, dont le projet a été décidé en 2020, et qui a, tout d’abord, été entièrement créée sur les ordinateurs de Peugeot Sport. En effet, avant que la moindre pièce en soit construite, la PEUGEOT 9X8 était un projet virtuel contenu dans un disque dur renfermant 15 267 fichiers numériques !

La physionomie finale et la livrée de course de la PEUGEOT 9X8 ont été dévoilées le 20 mai en direct lors d’une conférence de presse qui s’est tenue sur le circuit de Portimao au Portugal. La 9X8 se distingue au premier coup d’œil par l’absence d’un aileron arrière, un appendice aérodynamique introduit pour la première fois sur une voiture de course lors de l’édition 1965 des 24 Heures du Mans, et qui est rapidement devenu indispensable à toutes les autos de compétition.

"Nous avons pu constater lors de nos séances de tests que tous les calculs et toutes les simulations que nous avions effectués avant de construire notre voiture étaient exacts", se réjouit Olivier Jansonnie, Directeur Technique de Peugeot Sport. "Nous voulions innover, et avons imaginé très tôt cette PEUGEOT 9X8 sans aileron arrière. Nous voyons que, sur le plan de l’aérodynamique, elle fonctionne parfaitement ainsi".

 

"C’est dingue, ce que vous avez fait", a relevé un journaliste présent à Portimao lors de la présentation de la voiture de course. "Lorsqu’en Juillet 2021 vous nous avez montré la maquette annonçant le 9X8, je pensais sincèrement que c’était un coup de bluff essentiellement destiné à attirer l’attention, et que vous reviendriez, comme tout le monde, au bon vieil aileron avec la voiture de course. Et puis non ! Elle est là, presque semblable à la maquette ! En terme d’innovation, c’est énorme, ce que vous avez fait ! Chapeau, PEUGEOT !"

 

UNE ÉQUIPE AUX SAVOIR-FAIRE COMPLEMENTAIRES

Peugeot Sport maîtrise la conception et le développement de la 9X8 de A à Z. Ce n’est pas le cas de tous ses concurrents en Endurance : certains achètent les systèmes électriques et les châssis à des fournisseurs, seul le moteur thermique émane de leurs ateliers. Pour PEUGEOT, la maîtrise de tous les domaines est essentielle. "Nous sommes engagés en Endurance pour accélérer nos progrès dans l’électrification de nos voitures de route", précise Jean-Marc Finot, Directeur de Peugeot Sport et Stellantis Motorsport, "nous n’allions donc pas abandonner cette partie cruciale de notre voiture à autrui. En revanche, nous enrichissons notre compétence grâce à des partenaires dont les niveaux d’expertise sont hyper-élevés. Ils nous permettent d’accélérer notre développement et l’efficience de notre dispositif".  

Lors de ces derniers mois, l’équipe a donc attiré des compétences complémentaires pour élaborer et développer la 9X8. Ainsi, Marelli est associé au travail sur l’efficience de la complexe motorisation hybride de la PEUGEOT 9X8. La batterie haute tension est développée avec ACC, joint venture entre Stellantis et TotalEnergies/Saft, et les pneumatiques sont fournis par Michelin. Capgemini a optimisé l’efficience et le traitement des milliers de données avec l’application de l’intelligence artificielle. L’équipement de sécurité du Team est conçu par la griffe italienne Sparco, et chaque membre de l’équipe bénéficie d’une tenue officielle spécialement créée par la jeune  marque danoise Jack & Jones.

 

SIX PILOTES POUR DÉFENDRE LES COULEURS DE PEUGEOT

Le 10 juillet prochain, 6 pilotes composeront les deux équipages en compétition pour les 6 heures de Monza :

 

  • Paul Di Resta (ECO) est passé par de nombreuses disciplines dont la Formule 1
  • Loïc Duval (FRA) a déjà piloté pour Peugeot lors de l’aventure des 908 à la fin des années 2000, et gagné le Mans avec Audi
  • Mikkel Jensen (DAN), le cadet du team, n’est pas le moins ambitieux
  • Gustavo Menezes (USA/BRA), est un jeune pilote habitué  de la conduite en Endurance et des Hypercars
  • James Rossiter (GBR) est le pilote de développement de la 9X8 et c’est lui qui en a pris le volant le premier. Il est maintenant aussi engagé en course
  • Jean-Eric Vergne (FRA), est un peu à la maison chez Peugeot Sport : double champion de Formule E, il est aussi le pilote de l’équipe DS dans la discipline.

Chacun des pilotes a passé l’équivalent de 30 jours dans les simulateurs de Peugeot Sport pour maîtriser tous les secrets de la 9X8 avant de la piloter en piste . "Le volant n’est pas qu’un instrument de guidage", explique Gustavo Menezes. "Il est truffé d’une trentaine de commandes qu’il faut parfaitement connaître et utiliser au bon moment pendant les essais, puis pendant la course. Les séances de simulateurs nous permettent de nous habituer et, une fois en piste, d’effectuer exactement les bonnes manœuvres exactemment au bon endroit. Nous sommes très bien préparés et, maintenant, prêts à en découdre en piste  au milieu des autres voitures".
 

Reste à définir quels pilotes composeront l’un et l’autre équipage des deux voitures engagées à Monza. Et à effectuer, encore, quelques tests, avant le baptême du feu.


Après l’Italie, la PEUGEOT 9X8 courra en septembre aux 6 heures de Fuji, puis aux 8 heures de Bahreïn, en novembre.

 
 
Découvrez l'univers PEUGEOT Sport