ESSAI DE LA NOUVELLE 508 GT

508

Nous avons essayé la nouvelle berline du Lion pour confronter son charme aux situations du quotidien. Agrément de conduite, espace à bord : pour en savoir davantage, embarquez avec nous pour un circuit longue distance à travers l’Alsace et l’Eure-et-Loir.

508

D’emblée, 508 mise sur une toute nouvelle philosophie qui se traduit d’abord par un nouveau design de la face avant, où la calandre verticale incurvée apporte stature et force à l’ensemble. Alors que l’ancien modèle revendiquait une allure consensuelle, nous sommes face à une voiture affirmée, sûre d’elle.

LA BERLINE REFAIT SON ÉPOQUE

508

Cette nouvelle calandre sculptée est entourée de projecteurs Full LED donnant un tout nouveau regard félin encore jamais vu sur un modèle de série. En effet, la signature visuelle est désormais réalisée à l’aide de crocs longilignes prenant naissance dans le coin du regard, pour terminer au niveau des entrées d’air du bouclier inférieur. En lien entre cette face statutaire et le reste du véhicule, le capot plat de carrossier, typique des véhicules premium, s’orne du logotype 508 redessiné dans l’esprit des véhicules des années 70. La nouvelle Lionne écrit une nouvelle page de l’automobile à la Française tout en rendant hommage aux icônes qui l’ont précédé. Elle a tout pour en reprendre le flambeau !

LA NOUVELLE 508 SE LA JOUE COUPÉ DÉCALÉ

INTÉRIEUR 508

Dans un mouvement harmonieux digne d’un concept-car, la ligne de toit s’élance depuis le pare-brise, jusqu’au grand hayon mains-libres. Souvent associées à des productions plus exclusives, les portières sans cadre, baignent l’utilisateur dans un environnement haut de gamme très qualitatif. À l’intérieur, l’habitacle s’ancre dans un univers de berline sportive grâce à une ambiance faite de plastiques moussés noirs, et de bois naturellement vieilli habillant la planche de bord. Pour la première fois depuis son lancement, le poste de conduite i-Cockpit équipe une berline de grand gabarit afin de lui donner une conduite plus instinctive et ludique au quotidien. L’autre atout de cette ergonomie repensée est dans le combiné tête haute de 12,3 pouces, associé à un écran tactile HD de 10 pouces placé en partie médiane de la planche de bord. À l’aide des toggle switches, ces touches de piano stylisées, les utilisateurs accèdent facilement aux diverses fonctions de confort, dont les fonctionnalités Mirror Screen ou encore le contrôle sonore Hi-Fi haut de gamme Focal.

A L’AISE GRÂCE AUX AIDES

508

Notre modèle d’essai est doté du moteur 2.0 litres BlueHDi de 180 chevaux, couplé à une boîte automatique à 8 rapports, que l’on commande grâce au joystick futuriste situé sur la console centrale. La boîte automatique EAT8 bénéficie aussi d’un sélecteur de modes de conduite comprenant un mode Sport jouant sur la réactivité des commandes de direction, de frein et d’accélération ; un mode Confort influant sur le contrôle de l’amortissement ; et un mode ECO privilégiant une conduite plus coulée et douce.

508

Sur les routes sinueuses qui nous mené de notre hôtel avec vue sur les forêts Vosgiennes jusqu’au berceau Alsacien de la 508 construite à Mulhouse, le système gère correctement les montées en régime et les reprises d’accélération en sortie de virage. Le châssis est sécurisant, grâce à la justesse et à la précision de sestrains roulants calibré. Le train avant est précis tandis que l’arrière est verrouillé sur ses appuis. Sur le reste du trajet composé majoritairement de grands axes, nous avons profité du confort de roulement, amplifié par des sièges massant où le mode pattes de chat a été notre paramètre favori. C’est sans oublier le toit ouvrant vitré procurant un sentiment de liberté. Pour le reste, nous avons fait confiance aux multiples aides à la conduite, dont le nouveau système de maintien dans la file, qui, grâce à une caméra située à l’avant, dirige le vaisseau sur la route, tout en veillant à garder un écart constant entre le véhicule qui le précède, à l’aide du régulateur de vitesse adaptatif.

SUR ROUTE, LA PEUGEOT 508 EST REINE

Point d’orgue de notre virée au long cours, la nouvelle Peugeot 508 se complaît parfaitement au cadre royal du Château d’Anet, où nous dressons un compte-rendu de notre périple. La qualité perçue et les sensations de conduite sont sans compromis, ces deux éléments étant en accord avec le typage haut de gamme de la berline-coupé. Garante d’un plaisir de conduite sans limites, 508 GT profite d’un typage dynamique distillé par une excellente base technique obtenue grâce à un châssis optimisé, guidé par une direction à assistance électrique communiquant fidèlement le ressenti de la voiture sur l’asphalte. Volant compact en main, ce toucher de route, faisant la réputation de la Marque, perdure sur le modèle, et s’améliore même grâce à un train arrière multibras associé à une suspension à amortissement variable et piloté. Équilibrée dans ses prestations, elle ravira les nostalgiques de l’époque des Coupé Peugeot tout en répondant aux attentes des grands routiers voulant se sentir sur la route comme dans leur salon.

© Article et photos Tobias André

CONSOMMATIONS RELEVÉES

Rejetant 124 grammes de CO2 par kilomètre, et avec un réservoir d’une capacité de 55 litres lui offrant une autonomie de plus de 800 kilomètres en moyenne, nous avons relevé ces consommations durant notre essai longue distance : Cycle urbain : 6,9 l/100 km Cycle extra-urbain : 5,8 l/100 km Mixte : 6,1 l/100 km.

Nous tenons à remercier les équipes du Château d’Anet pour leur aimable accueil au sein de leur cadre somptueux.

EN SAVOIR PLUS SUR LA NOUVELLE 508