RENCONTRES AVEC MATTHIAS HOSSANN

MATTHIAS HOSSAN
Le salon de l’automobile de Paris, qui a fermé ses portes mi-octobre, Porte de Versailles, a été marqué par la présentation du concept car e-Legend. Matthias Hossann, le directeur des concept cars au sein de la direction du style Peugeot nous en dit plus.

Peugeot News : Quelles sont les grandes lignes du concept-car e-legend ?

Matthias Hossann : Le e-Legend Concept s’inscrit dans le mouvement de la marque Peugeot et vient appuyer son positionnement en tant que marque généraliste innovante. Dans cette dynamique de marque, le e-Legend Concept se place dans la droite ligne des précédents concepts cars Fractal et Instinct. De façon générale, nous travaillons avec la direction de la stratégie de la marque pour que les concept cars s’intègrent dans un discours de marque.

P.N. : Avec quels objectifs ?

M.H. : La conduite autonome constitue le sujet central de e-Legend Concept. Nous avons voulu démontrer par ce style attirant et évocateur que ce n’est pas parce que nous proposons de plus en plus de technologies dans nos voitures, qu’elles ne doivent pas être porteuses d’émotion.

P.N. : Justement, pourquoi avoir choisi un design évoquant le coupé 504 ?

M.H. : Nous avons profité des cinquante ans de la Peugeot 504 pour reprendre le style du coupé afin de mêler raffinement, élégance et technologie. Le e-Legend Concept fait ainsi référence à l’ADN de la marque en y ajoutant la conduite autonome et l’électrification de la motorisation. Nous réalisons ainsi un lien entre le passé et l’avenir, entre héritage et technologie. Et ce mélange projette la marque dans un futur fort désirable.

P.N. : Et en termes de design intérieur ?

M.H. : Grâce à aux larges surfaces vitrées de la carrosserie, l’intérieur du e-Legend Concept est particulièrement lumineux. Nous y avons installé une planche de bord dans laquelle le volant s’escamote lors des phases de conduite autonome. A ce moment, le conducteur et son passager avant se trouvent face à un vaste écran leur offrant, par exemple, la possibilité de voir un film. De plus, les sièges avec leur velours bleu ont été traités comme de véritables pièces de mobilier. Dans ce même esprit, nous trouvons des éléments en bois entre les sièges avant ainsi que sur la planche de bord et les portières.

P.N. : Et le lien avec la 504 ?

M.H. : Les sièges qui reprennent une forme, avec les appuis-tête intégrés aux sièges, évoquant ceux de la Peugeot 504 de 1968. De plus, les feux arrière en griffe sont apparus sur le coupé 504. Nous les avons repris depuis, tant sur nos concept-cars que sur les voitures de série.

P.N. : Le e-Legend Concept a beaucoup plu au public du salon. Cela vous a t-il surpris ?

M.H. : Nous ne doutions pas que ce concept était séduisant. Nous l’avons voulu comme cela, mais nous ne nous attendions pas à un tel enthousiasme. Nous sentons que nous nous avons réussi quelque chose. D’ailleurs, un groupe d’amateurs a lancé une pétition demandant la production du e-Legend Concept. La pétition a recueilli plus de 50.000 signatures.

P.N. : Quel peut être l’avenir de ce concept ?

M.H. : Fin octobre, e-Legend Concept est parti en Chine pour être exposé au salon de l’automobile de Canton. Et ce véhicule est très demandé, son agenda des prochains mois est très chargé.