SKIP TO CONTENT

PEUGEOT et l’endurance

un siècle de records et de victoires raconté
au Musée des 24h du Mans
Vous souhaitez recevoir tous nos articles ? Inscrivez-vous
9 mai 2022
8 minutes de lecture

Saviez-vous que depuis 1926, la marque PEUGEOT est présente sous plusieurs formes aux 24 Heures du Mans : en tant que constructeur et aussi comme motoriste, équipant notamment la célèbre WM P88, voiture la plus rapide de l’histoire des 24 Heures ?  ou que 2022 signe aussi les 30 ans de la première victoire de PEUGEOT dans la Sarthe avec la mythique Peugeot 905, emmenée par Mark Blundell, Yannick Dalmas et Derek Warwick ?

 

Avant le retour très attendu de PEUGEOT au Mans en 2023, le Musée des 24H présente l’exposition "ALLURE LE MANS" jusqu’au 20 septembre. Vous pourrez y admirer l’étonnante Hypercar PEUGEOT 9X8, qui effectuera ses premiers tours de circuit le 10 juillet prochain à Monza en Italie.

 

Découvrez la fabuleuse histoire de PEUGEOT en endurance.  

Avant le Mans : la PEUGEOT L76, première voiture de course véritablement moderne au monde

En ce début du XXe siècle, les ingénieurs de chez PEUGEOT conçoivent une voiture de course qui révolutionnera le sport automobile. Baptisé L76, ce bolide au châssis classique mais très allégé se distingue par le système de distribution inédit de son moteur à 4 cylindres.
Performant et rapide, il remportera de nombreux prix dont les 500 miles d’Indianapolis, à une vitesse moyenne de 122 km/h en 1913.
Cette course lui permettra de  rentrer dans la légende tout comme Jules Goux, son pilote. La technologie du L76 (pour 7,6 litres)  se déclinera en d’autres modèles L57, L3, L45… qui continueront à gagner des courses mythiques, battre des records de vitesse en France et dans le monde entier.
 
La renommée et le succès de PEUGEOT dans l’Endurance venaient de commencer. 

1926
PEUGEOT s’engage pour la première fois aux 24 Heures du Mans

Mais rapidement, la vitesse pure prend le dessus sur l’endurance et il faudra attendre 1923 pour que l’intérêt pour l’endurance renaisse. Du côté de PEUGEOT, cela se concrétise avec le premier engagement de la Marque aux 24 Heures du Mans en 1926, lors de la 4e édition. Le pilote André Boillot concourt alors au volant d’une 174 S.

 

Puis, dans les années 30, PEUGEOT, qui cherche à associer le sport aux véhicules de série afin de promouvoir les modèles de la marque, développe les premières versions sportives. Certaines participent alors aux courses et rallyes de l’époque. Le pilote André Boillot a notamment réalisé le record de tourner pendant 24 heures à la vitesse moyenne de 110,417 km/heure et ainsi de parcourir 2650 km !  

PEUGEOT sera sur le circuit en 1937 comme motoriste, en fournissant les châssis et moteurs roadsters d’Émile Darl’Mat, alors concessionnaire PEUGEOT à Paris, qui voulait ainsi prouver la fiabilité et la robustesse des mécaniques PEUGEOT. Les pilotes réalisent une performance remarquée en terminant aux 7e, 8e et 10e positions.

 

C’est également dans les années 30 que les constructeurs prennent conscience de l’importance du profilage des automobiles en matière de performance et de consommation. Les angles s’arrondissent : c’est la naissance de l’aérodynamisme, auquel contribue largement l’ingénieur Charles Deutsch en appliquant ses théories sur les voitures de course. Les éléments qu’il conçoit dans les années 60 sont encore visibles sur les modèles d’aujourd’hui.

 

 

Ces apports déterminants permettront à la WM P88, équipée d’un moteur PEUGEOT et pilotée par Roger Dorchy, de dépasser les 400 km/h en 1988 sur la ligne droite des Hunaudières.

1992
Première victoire avec la 905

Avec le développement de la 905, PEUGEOT affirme clairement son objectif de remporter l’épreuve mythique des 24 Heures du Mans et s’engage également dans le Championnat du Monde des voitures de sport. Après des essais concluants, l’écurie PEUGEOT obtient d’excellents résultats en 1992 (2e à Monza, 1er et 3e au Mans, 1er et 2e à Donington, 1er et 3e à Suzuka, 1er, 2e et 5e à Magny-Cours). La marque gagne ainsi le titre de Champion du Monde des Constructeurs 1992. 

 

En 1993, le Championnat du Monde des Voitures de Sport ayant disparu, la seule course du programme sportif de haut niveau reste les 24H du Mans. Trois 905 sont engagées et gagnent les 3 premières places. C’est la consécration pour la marque et ses équipes.

2009
Le retour du Lion

En 2005, PEUGEOT annonce vouloir relever un nouveau défi technologique en participant aux 24 Heures du Mans, avec une voiture animée par un moteur diesel HDi, technologie qui équipait déjà plus de 60 % des véhicules de la marque commercialisés en Europe. Après quelques années d’expérimentation, la consécration arrive en 2009 lorsque PEUGEOT remporte sa première victoire aux 24 Heures du Mans avec la 908 et son bloc diesel, et signe un doublé. 

 

C’est en Chine à Zhuhaï, en novembre 2010, que la PEUGEOT 908 HDi FAP obtient son cinquième titre de la saison ainsi que celui de la première édition de l’ILMC (Intercontinental Le Mans Cup).

2022
PEUGEOT 9X8
Le début d’une nouvelle ère

PEUGEOT annonce l’arrêt de son programme d’endurance en janvier 2012, après 14 victoires lors des 16 dernières courses, pour se consacrer au développement de nouveaux véhicules.

 

L’histoire de PEUGEOT en endurance ne s’arrête pas pour autant et continue de s’écrire… puisqu’en 2023, la marque au lion fera son retour aux 24 Heures du Mans avec la PEUGEOT 9X8 en classe Le Mans Hypercar.

PEUGEOT AU MANS EN 5 CHIFFRES
 
  • 39 voitures engagées entre 1926 et 2011

 

  • 47 pilotes PEUGEOT dont 9 vainqueurs

 

  • 12 voitures sur le podium du classement général

 

  • 127 676,034 km parcourus par les voitures PEUGEOT aux 24 Heures du Mans

 

  • 405 km/h : le record officiel de la vitesse sur le circuit des 24 Heures du Mans homologué en course réalisé par un moteur PEUGEOT en 1988
PEUGEOT AU MANS EN 5 CHIFFRES
 
  • 39 voitures engagées entre 1926 et 2011

 

  • 47 pilotes PEUGEOT dont 9 vainqueurs

 

  • 12 voitures sur le podium du classement général

 

  • 127 676,034 km parcourus par les voitures PEUGEOT aux 24 Heures du Mans

 

  • 405 km/h : le record officiel de la vitesse sur le circuit des 24 Heures du Mans homologué en course réalisé par un moteur PEUGEOT en 1988