LA DISPARITION DU RÉTROVISEUR EXTÉRIEUR ?

rétroviseur

Peu gracieux, source de perturbations aérodynamiques générant une consommation accrue de carburant et des bruits, le rétroviseur extérieur va évoluer dans les années à venir. Ce sera une caméra qui permettra de créer une image de ce qui se passe derrière la voiture. Décryptage

Le rétroviseur extérieur qui dépasse de la carrosserie et que certains d’entre nous considèrent comme disgracieux va disparaître du flanc des futures voitures au cours de la prochaine décennie. Comment cela est-il possible, sachant que nous aurons toujours besoin de savoir ce qui se passe derrière notre voiture ? Bien sûr, la fonction va rester. Mais l’objet rétroviseur va cesser d’exister car la technologie et la législation ont bel et bien évolué. En effet, à partir de la fin 2018, la réglementation européenne autorisera les constructeurs à remplacer le principe du miroir par une caméra.

Ce simple changement va entraîner d’importantes conséquences. Tout d’abord, en matière de design. La suppression des grandes oreilles latérales que constituent les rétroviseurs actuels va offrir une plus grande liberté aux stylistes dans le domaine des portes. Par ailleurs, la suppression des rétroviseurs va entraîner une forte amélioration de l’aérodynamique, de 0,01 à 0,03 point de Cx, soit une amélioration de près de 10 %. Cela se traduit par de meilleures performances et une consommation de carburant abaissée de 3 à 5 % sur route. Ce qui n’est pas négligeable pour le budget d’un grand rouleur. En plus du gain énergétique apporté par l’amélioration de l’aérodynamique, la perte du rétroviseur extérieur réduira les bruits parasites dans l’habitacle.

Les caméras aux commandes

TECHNOLOGIE

Et pour remplacer ces retroviseurs, quoi de plus évident que des caméras pour offrir plus de liberté en termes de positionnement sur le côté du véhicule. Ces dernières seront positionnées sur la porte ou plus en arrière, voire intégrées aux feux arrière. Chaque caméra latérale produira une image qui sera affichée dans le combiné d’instrumentation, sur la partie haute des panneaux de porte ou sur des écrans spécifiques de part et d’autre de la planche de bord. Cette disposition, qui reprend l’esprit de la présence des rétroviseurs de part et d’autre de la voiture, est la moins dérangeante pour le conducteur, qui aura toujours tendance à chercher les images de l’arrière de sa voiture à gauche et à droite.

Un autre avantage notable réside dans le traitement de l’image offert par ce type de système. En effet, l’image peut être corrigée pour compenser des conditions d’éclairage, soleil couchant dans l’axe de la voiture ou passage dans un tunnel. De plus, l’image affichée peut être enrichie avec des messages d’alerte tels des pictogrammes de couleur ou une mise en valeur d’une partie de l’image.

Moins coûteux et offrant une vision arrière de meilleure qualité, nul doute que les caméras et leurs écrans de visualisation relégueront les rétroviseurs extérieurs et leurs miroirs au musée au cours des prochaines années.